Thierry Gilardi n’est plus la voix du sport

gilardi.jpgC’est avec une énorme tristesse que l’on a appris hier soir le décès de Thierry Gilardi, LA voix du foot et du rugby de TF1. Ce passionné de sport de 49 ans nous a quitté prématurément des suites d’une crise cardiaque alors qu’il devait commenter ce soir le match amical France – Angleterre. Une minute de silence sera d’ailleurs observée avant le coup d’envoi dans l’enceinte du Stade de France. Les joueurs tricolores porteront aussi un brassard noir en signe de deuil.

Et elles nous manqueront les poussées d’adrénaline que nous transmettait Thierry Gilardi lorsqu’il commentait les matches de l’équipe de France aux côtés de Jean-Michel Larqué et d’Arsène Wenger. Raymond Domenech, l’entraîneur de l’équipe de France. n’a d’ailleurs pas pu commenter la disparition soudaine de ce sourire tant l’émotion était vive chez lui.

Son professionnalisme faisait de ce commentateur hors paire le meilleur de sa génération. Tous ses collaborateurs sont unanimes, « c’était un vrai pro » en plus d’être « un gars vraiment gentil ». Thierry Gilardi se disait avant tout journaliste car « journaliste sportif, ça ne veut rien dire, à part peut être journaliste qui pratique un sport ». Véritable boulimique de travail, Gilardi avait même décidé de reprendre l’information du matin sur LCI (chaîne du groupe TF1) en 2006 aux côtés de Mélissa Theuriau. « Le meilleur couple qu’on ait eu », affirme Jean-Claude Dassier, directeur général de LCI.

Arrivé à TF1 en provenance de Canal + en 2004, Thierry Gilardi avait repris le flambeau d’un autre Thierry, Thierry Roland, de main de maître. Il présentait aussi la célèbre émission sportive dominicale « Téléfoot ». Mais l’ancien journaliste de France Inter était, en plus de cela, vice-Président de l’équipe de rugby du Stade Français. Il avait également commenté la Coupe du Monde de Rugby 2007 en France pour TF1

Une phrase prononcée par Thierry Gilardi lors de la finale de la Coupe du Monde 2006 entre l’Italie et la France résonnera encore longtemps dans nos têtes « Oh non, pas aujourd’hui, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait » en parlant de Zidane, avec son ton rocailleux, qui venait de donner le célèbre coup de boule à Materazzi. Aujourd’hui, c’est le monde du sport qui lui adresse cette phrase.

Thierry Gilardi se faisait une joie de pouvoir couvrir les J.O. de Pékin en août prochain. Il avait été désigné comme le fil rouge de ces Olympiades par la chaîne privée numéro un en Europe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :