• RSS Sports actu

    • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

2008: la quintessence de Devolder?

6 avril 2008, une date qui restera, à coup sûr, gravée à jamais dans la mémoire de Stijn Devolder. Vêtu de son maillot de champion de Belgique, le Courtraisien est le premier à franchir la ligne d’arrivée du Tour des Flandres, peu avant 16h30. A la Museeuw, parti en solitaire à près de 25 kilomètres de l’arrivée, le coureur de la Quick-Step a impressionné tous les observateurs, à commencer par le peloton. Le champion de Belgique n’avait en effet montré aucun signe encourageant à l’occasion des Trois Jours de la Panne (qu’ils avaient remportés en 2005), épreuve préparatoire au « Ronde ». Coup de bluff? Peut-être. En tout cas, même s’il était dans un bon jour, cela n’aurait pas suffit. Car du talent, il en faut aussi.

Débarqué cette saison par Patrick Lefevere de la feue Discovery Channel, le manager de la Quick-Step croit alors dur comme fer au talent du Courtraisien. Normal qu’il n’ait pas échappé à l’œil acéré de Levefere puisque le cycliste est le seul Belge à prester au classement général lors des tours. Devolder a tout de même longtemps bataillé pour la victoire finale lors de la dernière édition de la Vuelta. Le coureur belge avait alors porté le maillot jaune pendant une journée à la suite d’un très bon contre-la-montre, épreuve très appréciée du champion de Belgique. Il jettera finalement l’éponge lors de la 19e étape. La saison dernière encore, Devolder avait remporté le Tour d’Autriche et s’était placé 3ème du Tour de Suisse et, pour couronner le tout, il devenait champion de Belgique sur route.

Cette saison, le coureur de la Quick-Step a donc inscrit à son palmarès le Tour des Flandres et avant cela, le Tour d’Algarve dont il avait empoché la quatrième étape. Fort de ce nouveau succès sur son territoire, le capital confiance du Belge ne cesse de grimper. De bonne augure donc avant d’aborder les cols des Tour de France et autre Vuelta. Car, sans trop lui mettre de pression, la Belgique entière attend une victoire finale devenue inespérée dans une des trois longues épreuves de la saison cycliste. La dernière remonte à loin puisqu’il s’agit de la victoire de Johan de Muynck au Giro de 1978.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :