• RSS Sports actu

    • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

Ce diable de Boonen

Si l’Enfer du Nord avait des allures de paradis pour le coureur de la Quick Step après son triomphe. la 106e édition de Paris-Roubaix n’aura été que désillusion pour d’autres. A l’instar des deux compagnons d’échappée de Boonen, Fabio Cancellara et Alessandro Ballan, impuissants face au Belge lors du sprint final.

La « reine des classiques » a trouvé son roi. Tom Boonen s’impose pour la seconde fois de sa carrière à Roubaix après son succès de 2005. Et c’est devant un parterre de spécialistes des pavés que le Belge a sorti son épingle du jeu. Cancellara, O’Grady, Hoste, Ballan et Hincapie avaient pourtant tous à coeur de déjouer les plans du sprinteur belge. Malheureusement pour eux, l’Anversois était intouchable ce dimanche.

Le Suisse Cancellara, vainqueur de Paris-Roubaix en 2006, aura en tout cas tenté de faire vaciller le dernier maillot vert du Tour au carrefour de l’Arbre. Mais le Belge resta bien accroché à sa branche. Ballan, lui, ne pourra que suivre les différentes accélérations de ces habitués du pavé. Le trio restera donc groupé pendant les 35 derniers kilomètres avant que Boonen ne fausse compagnie à ses adversaires sur le vélodrome roubaisien. A noter aussi la tentative de récidive de Stijn Devolder. Le récent vainqueur du Tour des Flandres termine d’ailleurs à une belle 7e place, juste derrière Leif Hoste mais devant Van Summeren.

Tom Boonen signe le 52e succès d’un Diable rouge d’efforts dans l’Enfer du Nord.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :