• RSS Sports actu

    • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

Un week-end de champions

Les différents championnats européens arrivant bientôt à leur terme, il est logique d’assister à l’émergence des premiers champions nationaux. C’était déjà le cas au Portugal, la semaine dernière, qui voyait le FC Porto sacré pour la 23e fois de son histoire. Et ce week-end, c’est en Belgique, aux Pays-Bas et en Grèce que le couperet est tombé.

En Belgique:

« Standard champion », une phrase qui n’a cessé d’être criée dans les rues liégeoises tout au long d’une folle nuit dans la cité ardente. Après 25 ans d’attente, les supporters Rouches ne se sont donc pas fait prier pour rattraper toutes ces années de frustration. Cerise sur le gâteau, le Standard a obtenu ce 9e titre face à l’ennemi juré anderlechtois. Une victoire 2-0 qui scelle définitivement l’avenir des Bruxellois. Anderlecht devra en effet batailler jusqu’au bout s’il veut conserver sa deuxième place, synonyme de ticket pour la Ligue des Champions.

Aux Pays-Bas:

Le PSV Eindhoven a empoché son 21e titre national lors de la 34e et ultime journée de championnat, comme la saison dernière, après a victoire 1-0 à Vitesse. Il s’agit du 4e sacre consécutif pour les Brabançons qui avaient déjà réalisé une telle prouesse de 1986 à 1989. L’histoire se répète donc, au grand dam de l’Ajax d’Amsterdam qui termine à nouveau à cette place de dauphin du PSV. NAC Breda complétant le podium. Un second tour baptisé playoffs détemrinera qui des poursuivants du PSV décrocheront les tickets européens restants.

En Grèce:

Au vu du classement final, c’est l’Olympiakos qui s’empare du titre après sa victoire 3-1 contre Iraklis. Mais voilà, les supporters de l’équipe portuaire n’auront pas pu fêter le sacre comme il se doit. Ouzo? Hé bien l’Olympiakos avait perdu 1-0 chez Apollon, en février dernier, mais les 3 points de la victoire lui avait alors été attribués. En cause. Roman Wallner, à peine transféré à Apollon, avait disputé la rencontre alors qu’il avait déjà porté les couleurs de deux autres clubs plus tôt dans la saison. Chose bien sûr interdite par le règlement de l’UEFA. Suite à cette sanction, Apollon avait donc décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport qui délivrera son verdict dans le courant dui mois de mai. Or, l’Olympiakos n’a que deux points d’avance sur l’AEK Athènes au classement final. Et donc, en cas de jugement négatif pour Le Pirée, c’est l’AEK qui serait proclamé champion. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :