Guardiola entraîneur du Barça: un choix à la mode

Placer d’anciennes figures de la maison au poste d’entraîneur est devenu monnaie courante chez les clubs espagnols. Barcelone a lui aussi décidé de surfer sur cette nouvelle vague en annonçant que Josep Guardiola, joueur mythique des Blaugrana dans les années 90′, reprendra le flambeau de Frank Rijkaard à la fin de la saison. L’ancien milieu défensif de 37 ans n’a pourtant pas énormément d’expérience à cette fonction et ne dirigeait jusqu’ici que le noyau B du club catalan.

Mais les clubs ibériques sont visiblement très friands de cette nouvelle formule. Ainsi, Valence a décidé de faire appel à l’une de ses anciennes gloires, Voro, pour remplacer temporairement le Néerlandais Ronald Koeman le mois dernier. L’entraîneur actuel du FC Séville, Manuel Jimenez, est lui aussi un ancien pensionnaire du dernier vainqueur de la Coupe Uefa. Marcelino, à la tête du Racing Santander, fut également joueur dans ce même club. Le Barça a donc suivi l’exemple de ses concurrents en Liga en désignant Pep Guardiola nouvel entraîneur.

Bien que généralement dénués de quelconque expérience au poste de T1, ces hommes confirment tous les espoirs placés en eux par leur club respectif. Santander, par exemple, occupe la 6e place de la Primera Division tandis que Séville est aux portes du top 4 qui donnent sur la Ligue des Champions. Un autre argument – qui aura très certainement conforté les dirigeants catalans dans leur décision – est que Bernd Schuster – qui a mené le Real Madrid à son 31e titre national cette saison – a lui aussi joué pour les Galacticos avant de raccrocher les crampons. Un gage de réussite auquel Barcelone s’essaye à son tour.

De plus, ces entraîneurs sont, en général, relativement jeunes, entre 36 et 45 ans. Seul Schuster (48 ans) dépasse de quelques années cette tranche d’âge Les clubs peuvent donc espérer travailler à long terme avec des gars qui connaissent bien le fonctionnement et les arcanes de la maison. Cela peut effectivement éviter des primes de licenciement parfois exorbitantes.

Les Espagnols ne sont toutefois pas les seuls à user du filon. En Allemagne, le Werder de Brême avait déjà désigné Thomas Schaaf entraîneur du club en 1999 après que ce dernier a évolué une quinzaine d’années sous le maillot du Werder. Le club allemand a depuis connu pas mal de grands moments de football sous la houlette de son ancien joueur (1 championnat et 3 coupes). Même constat pour Mark Hughes à Blackburn. Le Gallois avait terminé sa carrière chez les Rovers avant de remettre un wagon en perte de vitesse sur les rails du subtop ces deux dernières saisons. Il en va de même pour Paulo Bento au Sporting du Portugal.

La tendance se dessine aussi en Belgique. Après Preud’homme à la tête du Standard (récent Champion de Belgique) et Thierry Siquet à Charleroi (excellente fin de saison), Ronny Ven Geneudgen entrainera dorénavant Genk. Un club pour lequel le moustachu a longtemps joué.

Publicités

2 Réponses

  1. […] était temps de passer à autre chose, de changer de visage. Car qui dit nouvel entraîneur (Pepe Guardiola), dit aussi nouveaux joueurs. Samuel Eto’o, Ronaldinho et Deco, trois piliers du club, ont […]

  2. bonjour, monsieur guardiola.

    voila tout d’abord mes felicitations et je te souhaite
    de gagner la finale coupe d’europe.

    voila je te propose un ecrit relegieux si tu veux la finale de la coupe d’europe elle sera entre main.

    a…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :