Six mois de prison pour Barton alias le fou

L’enfant terrible du football anglais, Joey Barton, a été condamné à 6 mois de prison pour agression. Les faits s’étaient déroulés le 27 décembre dernier à Liverpool. Sous l’influence de l’alcool, aux dires du milieu de Newcasttle, ce dernier s’en est pris à un homme avant de le rouer d’une vingtaine de coups lors d’une escapade nocturne. L’Angleterre a donc malheureusement trouvé en Barton le fils spirituel de Gascoigne.

Bagarres, insultes et coups de sang en tout genre. A 25 ans à peine, Barton (1 sélection) collectionne déjà les méfaits. On se souvient notamment de l’histoire du cigare écrasé dans l’œil de l’un de ses coéquipiers de l’époque de Manchester City, Jamie Tandy. Cela avait eu lieu en 2004, à la fête de Noël du club bien arrosée. Quelques mois plus tard, le milieu anglais faisait à nouveau les choux gras des tabloïds britanniques. Cette fois à des milliers de kilomètres de chez lui, dans un bar à Bangkok (Thaïlande). Joey Barton, en compagnie de son coéquipier Richard Dunne, se paie le scalpe d’un jeune supporter (15 ans) d’Everton qui l’aurait provoqué verbalement.

Et si en dehors des terrains le comportement du bad boy est loin d’être un exemple d’équilibre mentale, il en va de même sur les pelouses. Fin 2007, alors que Newcastle affronte Sunderland, Bourrin Barton assène un coup de crampons dans l’aine du défenseur Etuhu. La fédération anglaise ne bronchera pas. Lors de cette même saison, il avait baissé son short et montré son postérieur au public d’Everton, club qui ne lui réussit vraiment pas.

Mais quand Barton ne peut utiliser ses mains, il fait appel à son sens aiguisé de la parole :«Mon livre se serait appelé «Pourquoi j’ai joué comme une merde», mon agent m’a dit que je pouvais me faire de l’argent sur le dos du public anglais.»,, en se moquant de certains joueurs anglais qui avaient publié leur autobiographie avant la piètre prestation de l’équipe nationale à la Coupe du Monde en Allemagne.

L’épisode Dabo

Ugly Barton n’aime donc personne. Pas même ses coéquipiers. A l’instar de Jamie Tandy, Ousmane Dabo l’a appris à ses dépens l’an dernier. Les deux hommes suivent pourtant un entraînement banal, comme il s’en déroule tous les jours à Manchetser CIty, pendant lequel Barton n’apprécie pas un tacle à son goût trop appuyé du Français. Pour une fois à jeun, l’enfant terrible pète à nouveau un câble. Résultat: de multiples contusions au visage pour Dabo (photo) surnommé alors Elephant Man. Saturé du comportement du multi-récidiviste, City lui donne en quelque sorte son C4 en le transférant à Newcastle. Dabo portera bien sûr plainte contre Barton qui a eu le culot de plaider non coupable. Le jugement devrait d’ailleurs bientôt tomber. Une seconde giffle en perspective bien méritée pour le déséquilibré. Barton risque 5 ans de prison.

Joey Barton rejoindra donc son frère qui purge actuellement une lourde peine pour avoir commis un meurtre à caractère raciste. En effet, Andrew Barton a tué un homme à coups de piolet (pioche d’alpiniste) car ce dernier était noir. Décidément, les choses ne tournent visiblement pas rond chez certains dans le milieu du ballon rond.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :