La presse fustige les Bleus de coups

La presse en a jusque-là. Le navire français, déjà à la dérive avant l’Euro, a finalement sombré hier soir contre la flotte italienne à Zurich. Eliminé avant même le second tour, le drapeau bleu, blanc, rouge a été mis en berne. Et ça balance.

Un jeu insipide, des faits de matches inattendus (blessure de Ribéry après 7 minutes et expulsion d’Abidal + pénalty à la demi-heure) et un Raymond Domenech convaincu de ses choix tactiques ratés. La coupe était pleine. César a vaincu la Gaule, mettant fin au règne d’une génération essoufflée (Thuram et Makélélé enfin néo retraités) et probablement à celle d’un entraîneur aigri mais futur mari d’Estelle Denis. Une demande en mariage impromptue et télévisée mais inappropriée car survenue quelques minutes seulement après l’élimination humiliante des siens.

Un point sur neuf, le tableau surréaliste est tout simplement insupportable pour la presse française qui n’encadre décidément plus ce groupe tricolore. Les quotidiens de l’hexagone y vont d’ailleurs de leur petite phrase assassine et déblatère contre Domenech qu’ils estiment en grande partie responsable de la débâcle française.

L’Equipe titrait ainsi ce matin : Inéluctable. Fataliste, la référence du sport en France et ailleurs nourrit en outre quelques regrets après la défaite de la Roumanie contre les Pays-Bas dans le même temps. Dans une interview, Patrice Evra, vainqueur de la Champion’s League avec Man U, parle de gâchis et ne trouve aucune excuse valabale pour expliquer ce cuisant échec.

Le Monde, journal de référence, parle également de désillusion prévisible. Le groupe France n’a plus d’âme, complètement désorganisé et bouffé par des individualités. Le Monde fait aussi le procès du sélectionneur Domenech dont il ne comprend pas l’attitude tout au long de ce tournoi. Une page vient de se tourner, dit-il.

Le Parisien associe lui l’Euro des Français à un véritable fiasco et réclame plusieurs changements à tous les niveaux. Bref, pour le quotidien de la capitale, des têtes devront tomber si les Bleus veulent repartir du bon pied. Pitoyable ou piteux, Le Parisien ne trouve, en tout cas, pas d’ajectifs assez forts pour décrire la prestation des Tricolores phantomiques depuis le premier match face à la Roumanie. « Trop d’erreurs ont été commises à tous les niveaux, les responsables doivent être sanctionnés. Il faut déjà remplacer Raymond Domenech pour relancer les Bleus sur de nouvelles bases, vers le mondial 2010 ». On peut être plus clair, je pense.

Notons que Didier Deschamps est déjà sollicité par nombre de Français pour succéder à Raymond Domenech. En tout cas, le voyage des Bleus en Suisse n’aura été que de courte durée. Un vent venu de Corée devait sûrement souffler sur la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :