L’Ajax n’est pas morte !

Jusqu’il y a peu, on y croyait pas du tout sur le port, et pourtant, sept ans après son dernier titre, le club d’Amsterdam a regoûté, aujourd’hui,  aux joies d’un sacre. Le trentième de l’histoire de l’Ajax.

Ils savent y faire, ces Néerlandais. Il aura fallu attendre la 34ème et dernière journée pour que le championnat des Pays-Bas daigne nous livrer son verdict et donc, son vainqueur. Et alors qu’on aurait plutôt vu Twente pour succéder à lui-même ou même le PSV pour remettre la main sur une compétition qu’il a souvent survolée depuis le début du siècle, eh bien c’est finalement l’Ajax qui a émergé. Un beau cadeau d’anniversaire, en tout cas, pour Frank De Boer (41 ans), passé coach principal des Ajacides en décembre dernier.

On peut le dire,  l’Ajax n’aurait pas pu connaître meilleures circonstances pour devenir « kampioen » : face au leader après 33 journées, Twente, champion en titre de surcroît. Le tout dans les 90 dernières minutes de la saison. Là je dis Proficiat!

Twente finit, pour sa part,  dauphin de l’Ajax – c’était l’inverse la saison dernière – mais retrouvera quand même la Ligue des Champions la saison prochaine à condition de franchir le dernier tour préliminaire.

Classement final :

1  Ajax CL         34 – 73

2  Twente vCL 34 – 71

3  PSV vEL       34 – 69

4  AZ vEL         34 – 59

Vleminckx imite Nilis

Le meilleur buteur de la saison se nomme Björn Vleminckx, même s’il n’a pas marqué pour cette dernière journée palpitante. L’artificer de NEC a allumé 23 fusées au gré de l’exercice. Il n’est que le deuxième Belge à réussir pareil exploit en Eredivisie. Le premier était nul autre que Luc Nilis, meilleur buteur des saisons 95-96 et 96-97. Vleminckx rejoindra le Club de Bruges à l’entre-saison…

Bientôt l’Ajax d’Arsenal?

Non. Ni l’Ajax d’Amsterdam ni Arsenal F.C. n’envisage de changer de nom mais bien une collaboration future entre eux deux. L’objet du deal: un échange de joueurs sous forme de prêt. Le club londonien enverrait de la sorte ses joueurs en difficulté ou en apprentissage au club d’Amsterdam. Il y a quelques années de cela, Arsenal avait déjà travaillé dans la même optique avec les Belges de Beveren.

A la base de cette idée, les deux entraîneurs, Marco van Basten et Arsène Wenger. Marco van Basten? En effet, l’actuel sélectionneur néerlandais dirigera l’Ajax après l’Euro. C’est pourquoi l’ancienne gloire du Milan AC a déjà rendu visite aux Gunners et à leurs installations auxquelles van Basten aurait succombé.

Mais en prenant des joueurs du noyau « B » d’Arsenal, pas sûr que le club d’Amsterdam y soit gagnant. Primo, l’Ajax a assez d’argent pour se payer quelques belles têtes sur le marché des transferts. Secundo, les Néerlandais possèdent un réservoir de jeunes joueurs qui ont prouvé par le passé leurs qualités, c’est le moins que l’on puisse dire (Seedorf, Davids, Kluivert, Kanu, Sneijder, Van der Vaart et tant d’autres). Si un accord devait donc intervenir entre les deux clubs, des jeunes joueurs se verraient barrer la route par des gars dont les capacités restent, elles aussi, bien souvent, à démontrer, L’Ajax est-elle prête à prendre un tel risque?